Le confinement, les habitants des murs Maria, Sina et Rose le connaissent depuis toujours, mise à part les quelques expéditions extramurales réservées à l’élite du Bataillon d’Exploration. Nous les connaissons, sous forme papier, depuis septembre 2009 grâce à la plume et au crayon de Hajime Isayama et depuis avril 2013 sur nos écrans grâce à Tetsurō Araki.

Cela faisait 100 ans que l’Humanité vivait en paix, sans qu’aucun Titan ne vienne menacer la quiétude des habitants regroupés derrière les murs et mis sous terre. Un beau jour, alors que Mikasa et Eren sont en train de cueillir du bois, cette tranquillité est menacée. Sache que si tu poursuis l’article, tu seras spoilé. Alors si tu souhaites découvrir l’immense anime qu’est Shingeki No Kyojin et en apprécier toute sa valeur, tu peux vaquer à tes occupations sur Slim.

Dans le vif du sujet

L’une des forces de l’Attaque des Titans, c’est son rythme. Dès le premier épisode, la tension ne cesse de monter. L’apparition du Titan Colossal qui brise le rempart du district de Shiganshina et qui permet aux Titans de s’y introduire, l’effrayante et sanglante mort de la mère d’Eren et le Titan Cuirassé qui casse la porte du mur Maria : la couleur est annoncée. Tout est pensé et construit afin d’enchainer les évènements marquants à une vitesse effrénée sans pour autant que la confusion ne s’en mêle. L’inquiétude, l’affolement puis le carnage, tout cela est parfaitement retranscrit, et on se retrouve plongé parmi les habitants du district de Shiganshina comme si nous devions, nous aussi, échapper à l’attaque des Titans. Et la tension du début de l’anime est maintenu tout au long des épisodes suivants. Que l’on suive la préparation acharnée des membres de la 104eme brigade d’entrainement, la traque du Titan Féminin ou encore le combat entre la forme titanesque d’Eren et le Titan Cuirassé, on ne s’ennuie jamais. L’anime est d’une régularité impressionnante. Alors que certaines œuvres fleuves multiplient les épisodes, les hors-séries, les arcs à rallonge, Shingeki va droit au but en 59 épisodes (pour l’instant). Même les moments de pauses, de récits et de réflexions font avancer l’intrigue. C’est le cas de l’épisode 6 de la deuxième saison.

Celui-ci est le moment de la révélation de l’identité du Titan Cuirassé et du Titan Colossal. Et cette révélation se fait de façon extraordinaire. Elle est passée au second plan, comme s’il ne se passait rien. Entre deux prérogatives données par le Major Hansi, Jean et Reiner dévoilent leur secret à Eren. En plein milieu de l’épisode. Comme si c’était une donnée minime, voire insignifiante. Et c’est tout ce qui fait la puissance de la révélation. Le choc et la stupéfaction qui en ressortent offrent une saveur particulière à ce moment charnière de l’intrigue et du scénario. Procédé réitéré pour la révélation de l’identité du Titan Bestial. Il faut user de sa mémoire et de sa concentration pour comprendre. 

Shinzou wo Sasageyo !

La formule est devenue iconique. Elle exhorte les soldats à donner leur vie pour l’Humanité et est utilisée à merveille par le Major Erwin. Intelligent comme personne, le Major Erwin sait se sacrifier et transcender ses troupes. En association avec le Caporal-Chef Livaï, ils forment un duo complémentaire au possible et prêt à faire face à tous types de situations. Considéré comme le meilleur combattant que l’Humanité ait connu, le Caporal-Chef Livaï est doté d’un charisme hors du commun, d’une loyauté et d’un courage à toute épreuve. Ceux qui sont présentés comme leurs successeurs ne sont pas en reste : Mikasa, aussi vaillante que prête à tout pour protéger Eren et Armin auteur d’une véritable démonstration psychologique pour débusquer le Titan Féminin entre autres. Sans même mentionner l’exubérant fascination d’Hansi Zoé pour les Titans, nous avons droit à des personnages dont la composition les rend complexes, intelligents, courageux et charismatiques. Donc par-dessus tout, intéressants. La psychologie est un élément essentiel pour comprendre la vie à l’intérieur des murs.

Dans ce monde où les Titans sont une menace constante, l’homme est un loup pour l’homme. Globalement, les risques pris par le Bataillon d’Exploration sont mal perçus par la population. Rajouté à cela d’immenses dégâts dans la ville, causés par la mission ayant pour but de débusquer le Titan féminin et les nombreuses pertes humaines à l’issue de l’expédition qui visait à récupérer Eren des mains du Cuirassé et du Colossal et vous retrouverez le major Erwin en prison ainsi que l’escouade Livaï contrainte de se cacher. Les membres du Bataillon seront recherchés et un complot sera fomenté pour les discréditer ainsi que pour les chasser en toute légitimité. Il faudra un coup d’état et l’éclatement de la vérité concernant la famille royale pour remettrez les choses en ordre. Par la suite, le Bataillon possédera de toute la latitude nécessaire pour lancer l’opération de conquête du mur Maria et pour accéder à la cave de l’ancienne maison d’Eren. Cette cave abrite les réponses aux questions qu’on ne cesse de se poser : Qui sont les Titans ? D’où viennent-ils ? Quelles sont leurs motivations ? Qui se cache réellement derrière l’organisation religieuse qui semble détenir des informations primordiales ?

La saison 04, la dernière, réserve aussi son lot de surprises. Quels sont les réels desseins de Sieg ? A qui appartiennent les souvenirs de La Chouette ? Une guerre entre les Mahr et les descendants du peuple d’Ymir aura-t-elle lieu ? Autant de réflexions menées à mesure que l’intrigue progresse et de secrets parcimonieusement révélés notamment dans la saison 04, la dernière, dont le premier épisode sera disponible à 18h34 aujourd’hui.

Rédacteur: Dylan Berrached