Réalisateur: Rob Marshall
 
Acteurs principaux: Renée Zellweger, Catherine Zeta-Jones, Richard Gere, Queen Latifah

Dans la banalisation du crime, sur fond de paillettes et de rythm’n jazz, Chicago remplit plutôt bien son contrat. La comédie musicale de Rob Marshall est devenue un monument anthologique du genre dans les années 2000, avec Oscar du meilleur film à la clé. D’une part parce qu’il tient habilement cette alliage entre, d’un côté, les mensonges, la pègre et les déboires du monde réel, et, de l’autre, l’univers du spectacle vivant, utilisé ici pour romancer et atténuer la gravité d’un meurtre. D’autre part, car le film s’en sort avec le numéro entraînant de deux actrices de charme : Renée Zellweger (Roxie Hart), comme on l’avait rarement vue, et Catherine Zeta-Jones (Velma Kelly), Oscar du meilleur second rôle féminin. Ainsi, quand Roxie, danseuse en quête de succès plaide au tribunal après avoir tué son amant à bout portant, le procès tourne au night show de cabaret qui réussit à convaincre les juges de sa non-culpabilité, au mépris des faits. Car c’est bien le sang d’un innocent que Roxie Hart garde sur ses mains fluettes. Mais qu’importe la froideur du geste et la véracité ou non de l’enquête tant qu’elle dispose des 5000 dollars pour payer l’avocat Billy Flynn (Richard Gere), une sommité de l’acquittement. Lui, comme d’autres, participe à cette parabole de la justice-spectacle : dans cet univers où le meurtre se conjugue avec le divertissement, the Show must go on !

Rédacteur: Khélian Yousfi