Réalisateur: Théo Jourdain 

Acteurs principaux: Alexis Manenti, Arno Chevrier, Antoine Basler, Victor Pontecorvo et Cécile Fisera.

Au lendemain d’un accord commercial conclu in extremis, entre le Royaume-Uni et l’Union Européenne, le court-métrage d’anticipation « Mab An Tarz » a des accents prophétiques. Le réalisateur Théo Jourdain, nous emporte dans une dangereuse virée en haute-mer, en 2039. Dérèglement climatique et protectionnisme sont au cœur de ce film saisissant autour d’un équipage de marins-pêcheurs bretons confrontés à la réalité d’un océan surexploité. 

Thomas, marin-pêcheur teufeur, est criblé de dettes. La perte de la garde de son enfant le pousse à se sevrer en mer. Nous embarquons avec lui sur le Mab An Tarz, chalutier breton. Malheureusement, tout ne se passe pas comme prévu, le chalut est vide. Les remontées s’enchaînent, sans l’ombre d’un poisson. Thomas souhaite se rendre au nord, au-delà de la limite autorisée, surveillée par des drones de frontières. Balloté au gré du vent et des vagues, la folie ne peut le mener qu’au pire.

Derrière l’addiction d’un homme, sa volonté d’aller toujours plus loin, Théo Jourdain nous avertit des menaces de la pêche intensive, en présentant le constat froid d’un océan vide. La dernière scène et sa sobriété remarquable dresse le tableau d’une humanité à la dérive. Alexis Manenti interprète avec brio ce marin-pêcheur, résolu à une pêche à la ligne, laissant entrevoir une lueur d’espoir. Et si son appel de détresse n’était pas la métaphore de l’appel unanime d’une humanité en manque de repères ?

Rédacteur: Florian Gourdin

 

Pour voir le court-métrage “Mab An Tarz” cliquez ici.